Le Soleil des Scorta - Laurent Gaudé & Benjamin Bachelier - Tishina
30,33 €
30,33 €
Quantité

Coup de coeur

(0/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Il fait chaud sous le soleil des Scorta, les pages du livre transpirent cette chaleur écrasante du sud de l’Italie. Prix Goncourt 2004, ce roman de Laurent Gaudé n’a pas pris une ride.
C’est l’histoire de Luciano qui rentre au village après 15 ans de prison. C’est l’histoire de son fils Rocco, qui deviendra à son tour un bandit, et ainsi de suite… C’est l’histoire des Scorta, des communautés qui se dressent les unes contre les autres, des histoires de village et de vendetta. On avait adoré, on s’est délectés de cette version illustrée.
Coloriste hors-pair, Benjamin Bachelier s’empare de l’atmosphère de cette saga italienne en multipliant les techniques au service de l’histoire : parfois l’aquarelle sort des contours, comme écrasée, fondue par le soleil ; ailleurs, l’illustrateur nous livre un travail nerveux à l’encre brut, souvent symbole de mort ; les personnages sont quant à eux ébauchés pour ne pas imposer au lecteur un visage. Si le texte ne contenait pas un mot de trop, les illustrations de Benjamin Bachelier ne comportent pas un trait de plus. Les images donnent une dimension charnelle à ce texte d’exception.
Si vous ne l’avez pas encore lu, quelle veine, foncez ! 
Si vous l’avez déjà lu, quelle chance, filez le redécouvrir en images !


FRAGMENT

« Lorsque le soleil règne dans le ciel, à faire claquer les pierres, il n'y a rien à faire. Nous l'aimons trop cette terre. Elle n'offre rien, elle est plus pauvre que nous, mais lorsque le soleil la chauffe, aucun d'entre nous ne peut la quitter. Nous sommes nés du soleil, Elia. Sa chaleur nous l'avons en nous. D'aussi loin que nos corps se souviennent, il était là, réchauffant nos peaux de nourrissons. Et nous ne cessons de le manger, de le croquer à pleines dents. Il est là dans les fruits que nous mangeons. Les pêches. Les olives. Les oranges. C'est son parfum. Avec l'huile que nous buvons, il coule dans nos gorges. Il est en nous. Nous sommes les mangeurs de soleil.»

LES MOTS QUI VIENNENT

Saga – vengeance – chaleur - Pouilles - malédiction

ATOUTS

Le récit qu’on ne lâche pas – les illustrations sublimes - l’ambiance étouffante – le livre-objet d’art

MOOD

En hiver, quand il fait bien froid, pour sentir la chaleur 

À NOTER

Prix Goncourt 2004

Né en 1972, l'écrivain et dramaturge Laurent Gaudé est un auteur prolifique. Parmi ses créations, on retrouve des pièces de théâtre telles que Cris et des romans remarquables comme La Mort du roi Tsongor, lauréat du prix Goncourt des lycéens 2002 et du prix des Libraires 2003. Il a également marqué les esprits avec son roman Le Soleil des Scorta, lauréat du prix Goncourt 2004 et du prix Jean-Giono 2004, Eldorado en 2006 et un recueil de nouvelles intitulé Dans la nuit Mozambique (tous édités chez Actes Sud) .

Benjamin Bachelier est né à Grenoble en 1975, c’est un illustrateur, peintre et dessinateur de bande dessinée. Après des études de beaux-arts à Angoulême, il se consacre à l'illustration et à la bande dessinée, publiant plusieurs albums et réalisant des couvertures pour des éditeurs renommés. Il a participé à des projets variés, dont la série Le Legs de l'Alchimiste en 2006 et Dimitri Bogrov en 2009. Son style, influencé par Edward Gorey, s'exprime également dans des collaborations avec Marion Festraëts, dont Ulysse Wincoop en 2015. Son travail est marqué par l'influence d'Enki Bilal, Hugo Pratt et Jean-Jacques Sempé.

Détails du produit

Le Soleil des Scorta - Tishina

Fiche technique

Pages
370
Éditeur
Tishina

La presse en parle

LE PARISIEN MAGAZINE

 août 2004

Une écriture musicale

La saga de cette famille italienne est servie par une écriture musicale et magnifiée par des aquarelles, dessins et encres aux bleus vifs, rosés éclatants et jaunes étincelants qui inondent chaque page.

LA CROIX

 août 2004

Une grande sensibilité

Le peintre et illustrateur Benjamin Bachelier restitue avec une grande sensibilité l’âpreté et l’humanité de ce beau roman, de pierres et de sang mêlés.

BIBA

 août 2004

Un pari réussi

Aquarelles, acryliques, dessins et encres, l’univers de Benjamin Bachelier réussit à donner des couleurs inattendues aux souvenirs et aux rêves des personnages. Un pari réussi pour cette jeune maison d’édition : des grands romans contemporains illustrés, où les images et les mots se rencontrent, se confrontent parfois, et nous offrent de nouvelles histoires.

MARIANNE

août 2004

Un saisissant trait épuré

Benjamin Bachelier prête des couleurs chaudes et un saisissant trait épuré à cette lignée de « mangeurs de soleil ». Aquarelles, acryliques, dessins et encres portent à incandescence ce conte moderne...

LES DNA

 août 2004

D’une palette chromatique éclatante

D’une palette chromatique éclatante, le peintre et illustrateur Benjamin Bachelier a traduit avec force et passion la saga des Scorta. (...) Il restitue le splendide rythme des mots, fait vibrer en nous l’âme et la vie des Scorta.

LA VIE

 août 2004

Lumineux​

Lumineux comme le soleil des Pouilles, sombre comme la misère des Scorta...​

L'AMOUR DES LIVRES

 août 2004

Un bonheur tant littéraire qu’artistique

Un bonheur tant littéraire qu’artistique... La plume de Laurent Gaudé, primée du Goncourt en 2004, rencontre l’oeuvre picturale de Benjamin Bachelier, Ie temps d’un voyage sous Ie soleil écrasant du sud de l’Italie.

AVANTAGE

août 2004

Un récit tour à tour sombre et lumineux

Le roman de Laurent Gaudé est revisité dans une magnifique version illustrée. (...) Un récit tour à tour sombre et lumineux, comme les illustrations de Benjamin Bachelier qui évoquent avec force les personnages et leur terre.

Avis des lecteurs

Commentaires (0)