le livre La Méthode Sisik le Dilettante Laurent Graff
14,22 €
14,22 €
Quantité

Coup de coeur

La Méthode Sisik

(5/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

3 février 2084. Grégoire Sisik, doyen de l’humanité, s’éteint à l’âge de cent quarante-neuf ans. Avant son décès, le monde scientifique s’intéresse à son cas et met au point la méthode Sisik : permettre à l’humanité de repousser sa plus grande contrainte, le temps. 

Pour cela, il suffit de s’adonner à une routine stricte, répétée tous les jours : faire les courses à la même heure, acheter toujours les mêmes ingrédients, faire les mêmes recettes, regarder le même film. 

Très vite, cette méthode est appliquée au milieu carcéral pour mettre en place des peines aux durées infinies, puis à l’exploration spatiale, pour permettre une mission plus longue à destination d’une nouvelle planète.

Cette dystopie en trois parties distinctes, au ton souvent ironique et décalé, nous entraine dans un monde où l’ennui prend une grande place (mais pas pour le lecteur !). L’aseptisation de la société est traitée de façon subtile et originale… 

Insolite, créatif, ironique et fascinant !

FRAGMENT

« « Les premiers signes d'un dérèglement temporel », me demandez-vous... C'était indicible. J'étais allongé dans mon bain […]. La fenêtre entrouverte au-dessus de ma tête laissait entrer une légère brise, comme une peau de lait dans l'air, qu'on aurait presque pu prendre entre ses doigts. J'en étais là. Cependant, ce « j'en étais là » se transformait, on aurait dit, en « j'étais là ». J'étais là, et c'est tout. J'étais au monde, en vie, j'occupais une place, une maison, j'avais un volume dans l'eau. Mon inscription dans l'existence s'arrêtait là. Je poursuivais invariablement la répétition de ma journée depuis maintenant quatre ans. 1460 jours identiques. Qui revenaient au même, ne faisaient qu'un. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Science-fiction – le temps – le milieu carcéral – la justice - dystopie

ATOUTS

Le ton décalé – la réflexion philosophique – une écriture aiguisée

MOOD

Avant de regarder la nouvelle saison de Black Mirror

Archiviste de métier, Laurent Graff est un écrivain français, né en 1968. Les droits de son roman, Les Jours heureux (Le Dilettante), ont été achetés par Johnny Depp en 2006. En 2010 son roman Voyage, voyages (Le Dilettante) est adapté au cinéma sous le titre La Tête ailleurs, réalisé et coécrit par Frédéric Pelle. La Méthode Sisik est son onzième roman et a fait partie de la sélection du Prix Alexandre-Vialatte en 2018.

Détails du produit

Laurent Graff
La Méthode Sisik - Le Dilettante

Fiche technique

Pages
160
Éditeur
Le Dilettante

La presse en parle

l'hebdo des notes

5 déc. 2017

Une écriture aussi fine qu'humoristique

Envoûté par la perception du temps et toujours curieux de la nature humaine, Laurent Graff situe son récit entre deux planètes, dans un futur très lointain. La précision du propos est portée par le ton enjoué d’un récit exaltant la monotonie des jours et la subtilité d’une écriture, aussi fine qu’humoristique.

l'obs

4 janv. 2018

Un talent original et trop rare

Le temps, sa perpétuation et ses curieuses distorsions sont au cœur de ce livre. Où s’exprime la vision absurde du monde et l’humour noir de Laurent Graff, talent original et trop rare.

L'indÉpendant

7 janv. 2018

Entre roman philosophique et saga de science-fiction

Entre roman philosophique et saga de science-fiction, La Méthode Sisik de Laurent Graff fait partie de ces petits romans qui, l’air de rien, pourraient avoir beaucoup de conséquence sur notre quotidien.

var matin

2 fév. 2018

Une imagination débordante et farfelue

Roman d’anticipation. Fable surréaliste. Vision absurde du monde. Le dernier roman de Laurent Graff est tout cela à la fois. Avec une imagination débordante et farfelue, il nous transporte jusqu’en 2149. La Méthode Sisik, celle qui consiste à entrer dans une routine, n’évoque pas le temps qu’il fait, ni le temps qui passe, mais plutôt le temps qui s’arrête.

la montagne

11 fév. 2018

Une fable surréaliste, cocasse, inquiétante

La plus grande découverte depuis que l’homme est mortel, qui permet de jouer avec le temps, la chronologie et l’immortalité, dans une fable surréaliste, cocasse jusqu’à devenir inquiétante.

trois couleurs

fév/mars 2018

Une comédie satirique étrange au charme loufoque

Sous prétexte d’anticipation, l’inclassable Laurent Graff signe une comédie satirique étrange au charme loufoque.

Avis des lecteurs

Commentaires (1)
Note: