le livre La Dame au cabriolet - Serge Safran guiou et morales
16,02 €
16,02 €
Quantité

Coup de coeur

La Dame au cabriolet

(4/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

La dame au cabriolet, qui porte le délicieux et désuet prénom d’Yvonne, est détective privée de son état. Loin d’être discret, le cabriolet est une Saab jaune poussin avec quelques tours au compteur. L’enquête démarre assez classiquement avec une affaire d’adultère et de disparition mais nous allons vite connaître de nombreux rebondissements, embarqués dans un polar savoureux et jubilatoire.

Souvent accompagnée de son amie Brigitte, notre héroïne ne boude pas un certain épicurisme surtout pour le vin blanc et le Ricard et nous donne envie de trinquer avec elles.

Les auteurs - car c’est écrit à quatre mains - nous offrent des personnages haut en couleurs servis par des dialogues réjouissants à la Audiard. Savoureux !

FRAGMENT

« Avait-il anticipé les choses ? Le rideau de fer de son auberge était baissé. Nous ne fûmes pas dérangés. À Paris, les hommes semblent avoir peur des femmes, surtout si elles ont des boutons et des kilos, des cheveux ternes et des pieds déformés. La ruralité sauvera la sexualité des quadras un peu amorties. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Polar – humour – épicurien – décalé – détective privé - banditisme

ATOUTS

Détourne les codes du polar classique – le sens des tournures

MOOD

En mode tatas flingueuses, pendant un été en Balagne !

Dominique Guiou est ex-rédacteur en chef du Figaro littéraire et vit à Lille.

 

Thomas Morales est journaliste indépendant et collabore à diverses revues telles que Causeur, Schnock ou Service Littéraire. Auteur de romans et d’essais, il écrit aussi pour la presse automobile et d’entreprise.

Détails du produit

La Dame au cabriolet - Serge Safran

Fiche technique

Pages
160
Éditeur
Serge Safran

La presse en parle

Ouest france

15 août 2021

Une vraie bouffée d’air frais

(…) Il fallait bien être deux pour réussir à suivre Yvonne, détective privée aussi passionnée par sa Saab 900 jaune que par les chanteurs italiens des années 1980. (…) Yvonne n’a pas son pareil pour se mettre dans le pétrin. En quelques pages, on la retrouve observant des bandits de grand chemin, assistant à une fusillade, approchant une boulangère pas nette et une masseuse calculatrice… Heureusement, Yvonne sait faire le job, tout en prenant du bon temps et en réussissant parfaitement à nous faire partager sa bonne humeur. Car la grande force de La Dame au cabriolet, c’est d’abord de nous offrir une vraie bouffée d’air frais. Une lecture idéale pour la plage l'été.

La cause Littéraire

19 août 2021

Un roman policier comme l’on en rêve, léger, gracieux, et enflammé

Dominique Guiou et Thomas Morales ont réussi un réjouissant petit roman policier écrit à quatre mains et à mille idées, inventant par la grâce du roman un privé : une Dame au cabriolet. (…) On imagine sans mal Yvonne Vitti face à Jean-Pierre Marielle sous l’œil amusé de Philippe de Broca (…) La Dame au cabriolet nous réjouit par son humour, sa verve, son coup de fourchette et ses coups de foudre. (…) La Dame au cabriolet est un roman policier comme l’on en rêve, léger, gracieux, et enflammé. (…) un roman d’été, comme on le dit d’une chanson, qui ne craint pas les coups de soleil, et qui n’attend qu’une chose de ses lecteurs : aimer les histoires légères, sanglantes, amusantes, et délicieusement fantaisistes.

Liberté Hebdo

9 juil. 2021

Un roman méritant d’être millésimé

(…) Il faut entrer dans ce polar sur le noir duquel souffle un petit vent frais, sans le préjugé des délicats qui ne se satisfont que d’alcools dit raffinés et qui risquent de rater un roman méritant d’être millésimé. Le duo nous a concocté un récit attentif au charme des événements du quotidien, qui emprunte avec jubilation une écriture et un vocabulaire qui ne feraient pas rougir de honte les Michel Audiard, Pierre Dac, Alphonse Allais et Albert Simonin. Un ton pétillant, décontracté, une jactance, une verve langagière bienvenues. Des mots qui dévergondent les phrases, colorent à la bonne franquette des aventures pétries de fantaisie et ce, au rythme du pas de deux d’une drôlerie savoureusement sécrétée et d’une autodérision propre à combler notre gourmandise. Les dés ne sont pas pipés, le duo joue carte sur table mais avec des atouts dans la manche, une réussite.

Le Figaro littéraire

24 juin 2021

Fantaisiste et savoureux

(…) Messieurs Guiou &Morales se sont manifestement amusés comme des fous à bâtir les chapitres de leur réjouissante fantaisie policière, Meccano dont les pièces commencent peu à peu « à s’emboiter les unes dans les autres, à se visser ». Un plaisir on ne peut plus communicatif pour le lecteur. Boileau-Narcejac, Fruttero & Lucentini n’étant hélas plus de ce monde, ils sont sommés de reprendre le flambeau et de continuer à nous régaler au plus vite !

La Belgique Libre

30 juin 2021

Jouissif

(…) Guiou et Morales mènent tambour battant ce roman noir dont la lecture se révèle particulièrement divertissante – les deux auteurs usant d’un sens de la formule qui fait mouche et offrant à leur héroïne un regard aiguisé sur notre époque. Une histoire truffée, par ailleurs, d’allusions cinématographiques. Jouissif.

Prestaplume

8 juil. 2021

Un polar enlevé et déjanté

Délicieux et réjouissant pastiche que nous offre le duo de chic et de choc, Dominique Guiou et Thomas Morales, avec La Dame au cabriolet (…) (Ils) s’amusent tout en nous régalant avec ce polar enlevé et déjanté.

Avis des lecteurs

Commentaires (1)
Note: