La BD Etenesh L'Odyssée d'une migrante - Des Ronds Dans L'O de Paolo Castaldi
20,85 €
20,85 €
Quantité

Coup de coeur

Etenesh - L'Odyssée d'une migrante

(0/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Éthiopienne réfugiée au Soudan, Etenesh est réduite en esclavage par des employeurs peu scrupuleux. La jeune femme décide alors de prendre la route jusqu'à l'Eldorado européen. Sa traversée du Sahara, cauchemardesque, n'est qu'un avant-goût terrifiant de ce qui l'attend entre les mains de trafiquants libyens, puis lors d'un séjour dans une prison dont elle conservera sur le visage les traces des larmes versées. 

Utilisant peu de mots, l'auteur-dessinateur confectionne une atmosphère visuelle puissante à l'aide d'un dessin sobre, mais profond, comme un songe : du bleu pour la mer, du jaune pour le désert, du rouge pour Etenesh. Dans ce récit elliptique à la première personne, Paolo Castaldi nous entraîne sur les pas d'une femme courageuse malgré la détresse, avec l'espoir fou chevillé au corps que la lumière l'attend de l'autre côté. 

FRAGMENT

« Si je pouvais revenir en arrière, jamais je ne referais ce voyage. À chacun de mes pas, j'ai maudit le gouvernement d'avoir ruiné la vie de tant de jeunes, les contraignant à la fuite. (…) Cependant, si on part, c'est qu'il n'y a pas d'alternative en Éthiopie. Il n'y a pas les conditions pour se sacrifier ou pour mourir car il n'y a même pas l'espoir d'un changement. À présent, la mort de l'un de nous, en Éthiopie, serait un sacrifice inutile. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Sahara – Lybie - violence – chemin de l’exil – courage - souffrance

ATOUTS

Dessin magnifique – récit puissant – peu de mots pour dire beaucoup de maux

MOOD

Devant la mer, pour ne pas oublier que certains y jouent leur vie

À NOTER

Prix Valeurs Humaines 2016 du CRIABD - Nommé pour le Prix région Centre-Val de Loire du festival BD BOUM 2016 de Blois - Nommé pour le prix le Prix Bulles en fureur 2017

Paolo Castaldi est un auteur de bande dessinée italien. Il fait ses débuts en 2005 avec I Will Never Grow Up suivi de L'Anomalie, tous deux écrits par Adriano Barone et publiés par Star Comics. En 2007, Io e Te de Castaldi Io e Te a été choisi comme " BD du mois " par le magazine Scuola di Fumetto, et en 2008, il publie Troppo Lontano non, un roman graphique historique traitant du mouvement de résistance anti-fasciste milanais de 1943-45. En 2011, il a écrit et illustré Etenesh, l'Odyssée d'une migrante, publié par BeccoGiallo. Des ronds dans l'O publie la version française en 2016.

Détails du produit

Etenesh - L'Odyssée d'une migrante - Des ronds dans l'O

Fiche technique

Pages
122
Éditeur
Des ronds dans l'O

La presse en parle

Amnesty International

Février 2016

De sable, de larmes et de sang

Roman graphique très épuré (…) L'auteur confie avoir réalisé ce travail avec une question en tête : « qu'est-ce qu'Etenesh aurait pensé ? ». Or la jeune Éthiopienne, une fois son histoire délivrée, a préféré ne pas y revenir. Elle n'a jamais lu le livre.

La Griffe Noire

23 février 2016

La chronique de Mélanie - Etenesh

Pour voir la vidéo :

RTBF

 20 mars 2016

Graphiquement une œuvre d’art

Voici un livre qui réussit à être graphiquement une œuvre d’art, et qui nous raconte en même temps une histoire d’aujourd’hui : la distance qu’il peut y avoir entre l’espérance d’un monde meilleur et les routes qui devraient y conduire... La BD nous parle de notre monde ! (…)Cette œuvre est à classer, sans aucun doute possible, dans les bandes dessinées importantes, celles qui dépassent le cadre de l’image fixe pour créer et recréer, de planche en planche, une émotion palpable, avec, parfois, un lyrisme évident, avec parfois aussi une pudeur tout en tristesses retenues, tristesses plurielles, comme sont pluriels les périples d’un être humain qui, en se cherchant, ne réussit qu’à se fuir lui-même ! (…)Il y a tout, dans ce livre : la relation d’un esclavage moderne, qui n’est pas toujours l’apanage des occidentaux ; la corruption ; le désespoir ; la mort ; l’arc-en-ciel d’un sourire ; la fierté d’une race à la peau sombre ; la ténacité et le découragement. C’est aussi un livre dont le dessin est somptueux, éclairé d’une lumière qui accentue les sensations que l’auteur, Paolo Castaldi, nous montre, de tout près, du plus près possible. Ce dessin est à la limite, parfois, de l’abstraction, il est d’une véritable originalité, puisant ses forces directrices dans un neuvième art sud-américain, celui de Munoz et Sampayo par exemple. C’est un livre émouvant, à tous les niveaux, celui du graphisme, celui des textes, celui du découpage. C’est un album qui se doit d’avoir sa place dans la bibliothèque de tous ceux qui aiment vraiment la bande dessinée !

Avis des lecteurs

Commentaires (0)