le livre rue blondel valéry sauvage ateliers henry dougier
13,27 €
13,27 €
Quantité

Coup de coeur

(5/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Nous voilà projetés dans une ambiance de Titis parisiens, de film en noir et blanc avec Gabin… Ça sent la clope, le whisky. On entend le claquement du verre sur le zinc et on a envie de crier « Parigot, tête de veau » ! On y retrouve le bandit, la prostituée, le paumé. Et surtout ce franc-parler qui nous plaît bien, cet univers d’un Paris pluvieux, clandestin, illicite… Loin de la capitale sous cloche.

Bien que souvent peu fréquentables, on s’attache indéniablement à chacun des trois personnages. La vie n’a pas toujours été heureuse pour eux et pourtant, ensemble, ils espèrent des jours meilleurs… À lire d’une traite ou alors en s’en gardant un petit bout pour le lendemain !

FRAGMENT

« - Un blanc limé, comme d’habitude ? demanda au passage Robert, le garçon.
- Non, pas ce midi, j’ai besoin d’un petit remontant, mets-moi donc un calva Robert, tu seras gentil.
- Et un Calva, un !
Derrière son comptoir, Raymond attrapa un verre et y versa une bonne dose de l’alcool demandé que Roger, l’autre serveur, s’empressa de déposer devant Lucienne, perdue dans ses pensées.
Le Select vendu, son petit univers familier s’écroulait. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Parigot – prostitution – crapule – humanité – destins croisés

ATOUTS

Un style, un langage très réaliste – le rythme, aucune place à l’ennui !

MOOD

Pour remplacer le film du dimanche soir !

Né à Rouen, en 1954, Valéry Sauvage passe sa petite enfance sous le soleil du Burkina Faso, et en reste marqué profondément.

Touche-à-tout autodidacte, de la peinture naïve dans l’esprit du douanier Rousseau à la musique Renaissance ou encore à celle de l’ukulélé, il est également "touche aux mots" avec de la poésie, un peu, des contes pour les enfants et aussi quelques textes pour les plus grands. Son dernier livre On ne peut dans sa main garder l’oiseau qui bat des ailes est paru en 2020.

Détails du produit

Rue Blondel - Ateliers Henry Dougier

Fiche technique

Pages
128
Éditeur
ateliers henry dougier

La presse en parle

sun radio

avr. 2018

Un style néo-réalisme français des années 50. Il y a un peu de Prévert derrière ce livre. On y sent un grand amour du français.

télé magazine

On se laisse embarquer dans ce Paris des années 1950 et par ces histoires touchantes de vies brisées. Une écriture sensible.

dealer de lignes

Un roman très cinématographique. Jean Gabin aurait adoré.

les miss chocolatine bouquinent

Quel délicieux roman ! La plume de Valéry Sauvage est une très belle découverte, empreinte d’honnêteté et d’une verve à la fois poétique et dure. Une lecture captivante, envoûtante et sincère.

Dominique terrier - auteur de "Tuez-moi demain", édition du carnet à spirale

avr. 2018

Valéry sauvage met tout son cœur au service de ses personnages, aucune sensiblerie mais une infinie tendresse dans ces portraits dignes du Casque d’Or de Jacques Becker ou de L’Hôtel du Nord de Marcel Carmé.

Avis des lecteurs

Commentaires (1)
Note: