le livre Nique ta mère la mort -  ateliers henry dougier Marion Lecoq
15,17 €
15,17 €
Quantité

Coup de coeur

Nique ta mère la mort

(5/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Le narrateur, son pote FX, la sœur du pote Nadège, et Annette.

Quatre personnages pour un huis clos à la fois incisif et touchant.

Quatre personnages, des non-héros, qui partagent tous une fêlure, une fissure, une douleur.

Et c’est probablement cela qui nous a plu : les gens lisses ne nous intéressent guère ! Parce que derrière cette dureté se cachent des personnages pleins d’humanité qui vont grandir ensemble et s’entraider. Pour finir de nous convaincre, l’écriture à la fois directe et poétique de l’auteur. Une ambiance très réussie.

FRAGMENT

« Je me réveille en pleine nuit, en sueur.
Tellement trempé que je dois me lever et changer de tee-shirt et de caleçon.
Je me recouche en frissonnant.
Je déteste quand les hélicoptères tournent dans ma tête la nuit.
Tout est trop silencieux et trop noir, rien ne peut les chasser.
Ils sont même presque visibles, surimprimés sur mes yeux aveugles.

Je le sais depuis longtemps, c’est la nuit qu’on devient fou. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Vie écorchée - espoir – rencontre – humanité - armée

ATOUTS

Une écriture incisive et sans fioriture - des personnages attachants - l'espoir 

MOOD

Quand on n’a pas la pêche, ce livre apporte une lueur.

À NOTER

Ne vous arrêtez pas au titre… Vous verrez, une fois lu, il prend tout son sens !

Née en 1979, Marion Lecoq vit en Normandie et est professeur-documentaliste en lycée. Son premier roman, Hors Saison (éditions du Moteur, 2011), a été lauréat du Festival du premier roman de Chambéry. Elle écrit également des nouvelles dont certaines sont parues dans la presse.

Détails du produit

Marion Lecoq
Nique ta mère la mort - ateliers henry dougier

Fiche technique

Pages
152
Éditeur
ateliers henry dougier

La presse en parle

LIVRESQUE

11 mai 2019

Une lecture courte mais intense

(...) Un morceau de vie, un homme dont on ne sait au final pas grand-chose, il n’est que de passage mais cela a suffit pour m’attacher à lui. Oui, c’est le tour de force de Marion Lecoq, elle a donné vie avec si peu à cet homme que j’ai eu de la peine à quitter en refermant ce livre, il en est d’ailleurs de même pour tous ceux que j’ai pu rencontrer à travers ses lignes. J’ai ressenti le manque, la peine mais aussi la joie des moments ensemble, des rires et des repas partagés. (...) Une fois ce court roman terminé, j’ai compris ce titre, Il reflète l’intensité de ce que ressent ce jeune homme, ce militaire entre deux missions à l’étranger qui partage avec nous quelques semaines de sa vie, comme un journal intime. (...) Du sentiment pur, des relations vraies, forte et intenses… A lire absolument

LE FIGARO

mai 2019

Captivant

Un homme, deux femmes, qui veulent être heureux ici et surtout maintenant. Alors nique ta mère le malheur et passe ton chemin...

ROuen Lecture

mai 2019

Juste et attachant

"Nique ta mère la mort" : expression crue, certes ; mais on l'imagine familière en langage militaire, qui fait rarement dans la dentelle et la douceur. Et pourtant ce roman, lui, avec son ton juste et ses attachants personnages, n'en manque pas, de douceur et d'émotion : 148 pages, très vivement recommandées...

les miss chocolatine bouquinent

juin 2019

Des émotions à la pelle

Ce roman court écrit dans un style direct, sans froufrou, a illuminé ma soirée de lecture. Une plume incisive, une trame dynamique et des émotions à la pelle et pas de demie-mesure. Des chapitres très courts - dans le style script - et une éngerie débordante.

Avis des lecteurs

Commentaires (3)
Note: