le livre L'Innocent incompris - Éditions du Faubourg Brigitte Vital-Durand
21,80 €
21,80 €
Quantité

Coup de coeur

(0/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Le nom de Patrick Dils, s’il vous dit quelque chose, est sans doute associé dans votre esprit au meurtre de deux enfants à la fin des années 80. Mais finalement était-il coupable ou victime ? Certains en doutent encore… Ce roman graphique retrace l’histoire de cette terrible erreur judiciaire puisque Dils fut condamné à tort, alors qu’il était encore mineur, à la réclusion criminelle à perpétuité. 

L’affaire est repassée au tamis jusqu’à sa libération après quinze années sous les verrous. L’auteure décortique faits et gestes et nous plonge dans une ambiance lourde, une enquête, une attente interminable. Le graphisme très pur de Constance Lagrange complète à merveille le propos, le dessin se suffisant presque à lui-même pour certaines scènes : des regards équivoques, des silences qui en disent longs…

Une bande dessinée très efficace qui permet de comprendre les rouages menant à de terribles décisions de justice. À mettre entre (presque) toutes les mains !

FRAGMENT

« - Hier, j’ai vu un homme avec du sang partout, pas loin de là où on a retrouvé les enfants.
- Oui, attendez là.
- Sa chemise était tout éclaboussée de sang. Il y avait du sang sur ses mains, aussi. Il n’avait pas l’air blessé. Il avait l’air hagard. Il m’a demandé son chemin.
- Vous pourriez faire un portrait-robot ?
- Sûr. Je me souviens très bien.
- Le collègue de l’identité judiciaire n’est pas là. On vous convoquera dès que possible.

Frédéric Gibert ne sera jamais convoqué. Son témoignage, noyé parmi des centaines de procès-verbaux, restera oublié des années durant. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Patrick Dils - erreur judicaire - meurtres d’enfants - Francis Heaulme - injustice

ATOUTS

Addictif, se lit d’une traite - pédagogique sur les coulisses d’une enquête et de la justice

MOOD

À la place d’un polar plus classique

Née à Lyon, Brigitte Vital-Durand est journaliste spécialisée dans les affaires judiciaires. Elle couvre pendant plus de treize ans affaires judiciaires, faits divers et procès (Omar Raddad, le juge Borrel) dans Libération. Brigitte Vital-Durand signe les ouvrages Domaine Privé (Édition first, 1996), Crimes de Femmes (Flammarion, 2004) et J’ai menti (Stock, 2006). Elle participe également à l’écriture d’un documentaire sur la justice pour Canal Plus (2009). Avec L’Innocent incompris, elle prête sa plume et ses talents d’enquêtrice à l’exercice de la bande dessinée. 

Constance Lagrange est née à Lyon et diplômée de l’école d’art Emil-Cohl. Elle est illustratrice en parallèle d’un poste d’enseignante en arts plastiques à Paris.

Avec L’Innocent incompris, elle signe sa première bande dessinée, traduisant au passage son engagement dans le débat de société.

Détails du produit

L'Innocent incompris - Éditions du Faubourg

Fiche technique

Pages
184
Éditeur
Éditions du Faubourg

La presse en parle

LE PARISIEN

2 fév. 2022

Un récit implacable

La première page tournée, le choix de faire un découpage chronologique, en indiquant jours et heures, emporte aussitôt le lecteur, qui se retrouve embarqué dans le récit implacable d’une des erreurs judiciaires les plus poignantes de l’histoire.

L'OBS

11 mar. 2022

Haletant

Miracle de la BD quand elle est réussie : les personnages prennent vie sur les pages. Haletant.

LE JOURNAL DU DIMANCHE

13 mar. 2022

Vertigineux

Un trait naïf pour décrire la violence (...) On comprend comment la justice, implacable, a foncé dans le mur (...). Vertigineux.

LE CANARD ENCHAÎNÉ

16 fév. 2022

Une tragédie racontée avec simplicité

Une magnifique BD [...] au dessin tout en finesse et au scénario subtil. La BD, qui raconte avec une grande simplicité cette tragédie, devrait être distribuée d'office à tous les élèves des écoles de police et de la magistrature, pour éviter que pareille erreur se reproduise.

BUBBLE BD

27 avr. 2022

Des passages terrifiants

Même si les planches de Constance Lagrange sont aussi dans la retenue, cette bande dessinée comprend quelques passages terrifiants, comme ceux liés aux différents aveux de Francis Heaulme, personnage représenté dans toute sa froideur dans le texte et le dessin.

ALIBIS

2022

Un récit édifiant

Le graphisme et la mise en scène claire de Constance Lagrange offrent une grande lisibilité à l’exposition des faits et permettent une reconstitution limpide, ainsi qu’une bonne mise à distance, avec humanité. Très réussie, cette BD documentaire raconte comment un adolescent a été broyé par l’appareil judiciaire qui a connu de sévères dysfonctionnements. Un récit toujours édifiant, quatre décennies plus tard.

Avis des lecteurs

Commentaires (0)