La BD Naufragés - Une histoire de la génération Y - Des ronds dans l'O - Pablo Monforte & Laura Pérez
22,75 €
22,75 €
Quantité

Coup de coeur

Naufragés - Une histoire de la génération Y

Pages:200
Éditeur:Des ronds dans l'O
(0/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Il y a Alexandra et Julio, Madrid et Barcelone. Il y a 1981 et 1991, du orange et du vert.

Cette BD, c’est une romance, celle de deux jeunes Espagnols qui se rencontrent à Madrid en 1981 autour de leur amour pour la littérature, avec le champ des possibles. Malheureusement, on comprend très vite que leur histoire n’a pas eu lieu puisque les chapitres alternent entre 1981 à Madrid, 1991 à Barcelone. Mais que s’est-il passé ? Vont-ils avoir une seconde chance ? 

L’histoire d’Alexandra et Julio est somme toute banale, elle pourrait être la vôtre, celle de lui dans la rue, d’elle dans le métro, eux au bord de la mer. Et c’est d’ailleurs probablement pour cela que la magie opère, on peut aisément s’identifier. 
Naufragés c’est le nom d’une nouvelle écrite par Julio mais jamais terminée. Un goût d’inachevé comme peut-être certains passages d’une vie. 

C’est tamisé, cotonneux, sensible et parfois frustrant… On est ressortis avec une douce mélancolie, comme un rêve silencieux de cette histoire intemporelle.

FRAGMENT

« - Qu’est-ce que tu racontes ! Tu es génial ! Pourquoi est-ce que tu as arrêté d’écrire Naufragés ?
- Ça te plaisait à ce point ?
- Énormément ! J’aime comme tu décris la mer. Tu as réussi à l’amener jusqu’ici.
- Ce que je ressens pour la mer c’est pas de l’amour. C’est une obsession. À croire que j’ai été marin dans une vie antérieure. Tout petit déjà, je vivais entouré de livres qui parlaient de bateaux et je demandais à mes parents de m’emmener au musée de la Marine.
- Eh bien, moi, j’aime les gens qui parlent toujours des mêmes choses, des mêmes rêves, avec les mêmes mots. Ils sont sincères. Il y a quelque chose d’authentique dans l’obsession. Ces gens-là ont des étoiles dans les yeux. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Amour - jeunesse désabusée – trouver sa voie – mélancolie – flash-back

ATOUTS

Une belle histoire d’amour – un texte très poétique – une ambiance cotonneuse

MOOD

Une envie irrésistible de revoir Nos plus belles années

À NOTER

Prix FNAC Espagne 2017

Pablo Monforte a étudié à Valencia (EASD) et fait un master de Réhabilitation du patrimoine architectural à Barcelone. Il a publié plusieurs articles dans ce domaine dans différentes revues, et en 2014 il a remporté le prix Valencia Crea avec un projet mêlant poésie et design. En 2015, il publie son premier recueil de poésie et est sélectionné pour la Biennale des Jeunes Créateurs d’Europe à Milan. Actuellement, il se consacre à la réhabilitation d’espaces et à l’illustration.

Laura Pérez a étudié les beaux-arts en France, au Canada et en Espagne. Elle a collaboré, entre autres, avec National Geographic, Vanity Fair, The Wall Street Journal... et aux ouvrages collectifs Illustration Now 4 (Taschen), Illustradores Espanoles (Lunwerg) et Showcase 100. Elle a remporté le prix Valencia Crea 2015 dans la catégorie BD et le Premio Internacional de Novela Gráfica (Prix international du roman graphique) 2016 pour Naufragés.


Détails du produit

Naufragés - Éditions des ronds dans l'O

Fiche technique

Pages
200
Éditeur
Des ronds dans l'O

La presse en parle

dBD

Juin 2018

Comme des poèmes

(…) Ce livre laisse une grande place à l'espace urbain, ce qui n'est pas un hasard car le scénariste Pablo Montforte a étudié l'architecture. Le métro bondé, les bancs de la fac, les parcs, le bord de mer à Barcelone sont ici des personnages à part entière, dans lesquels Alexandra et Julio tentent de trouver leur place. Il y a dans cette histoire un petit côté L'Ami de mon amie d'Éric Rohmer, la mélancolie en plus. Car il s'agit aussi du portrait de la génération Y, perdue entre idéaux, paraître et traditions. Les dialogues sont très littéraires et pour autant passent avec légèreté car les répliques sont brèves, comme des poèmes. Le tout entrecoupé de silences, de visages et d'ambiances de rues.(…)

Comixtrip

26 mai 2018

C’est superbe !

Avec Naufragés, nous suivons les pas de Alexandra et Julio en couple dans l’Espagne des années 80-90. Laura Perez et Tablo Monforte peuvent ainsi dresser le portrait d’une génération aux éditions Des ronds dans l’O. (…) Si le scénario est bon que dire de la partie graphique, c’est superbe ! Laura Perez sublime ses planches par des couleurs très bien senties (du sépia pour 1981 et du bleu pour 1991). La dessinatrice espagnole réalise des pages très modernes, dans un style semi-réaliste très sobre. Ses cadrages serrés sur les visages sont magnifiques ! A noter que Naufragés a remporté le Prix FNAC Espagne en 2017.

Culture BD

28 mai 2018

Belle et touchante réalisation de deux jeunes auteurs

À travers les histoires croisées de deux jeunes Espagnols à la dérive, Naufragés dresse le portrait de toute une génération en mal de perspectives qui peine à trouver un sens à l’existence... Un roman graphique à l’empreinte sensible et mélancolique. (…) Deux personnages authentiques et touchants, une histoire de petits ou de plus grands renoncements... Alexandra et Julio nous ressemblent, ils sont nous, nos amis, nos connaissances. Ils sont des prototypes de la génération Y, celle d’un entre-deux flou et sans beaucoup de joyeuses perspectives. Pablo Monforte réussit par son écriture fine et sincère à dépeindre parfaitement l’ennui et la résignation qui portent ses naufragés. Le trait fin et précis de Laura Perez rappelle ceux de Tomine ou de Clowes, dont l’influence se ressent subrepticement tout au long cet ouvrage aux mornes bichromies et à la nostalgie palpable. Belle et touchante réalisation de deux jeunes auteurs aux noms à retenir...

Planète BD

1er juin 2018

Un très beau récit d’un acte manqué

(…) Cet album, Naufragés, est un très beau récit d’un acte manqué. (…) Au niveau du dessin, Laura Perez, dans un trait semi réaliste ajoute une petite touche féminine toute en rondeur et en délicatesse. Construit sur une sorte d’analepse, où l’histoire commute d’une période à l’autre et d’un personnage à l’autre tout au long du récit, cet entremêlement d’époques et de personnages est admirablement bien guidé. Aucun risque de se tromper d’époque, car la colorisation aide le lecteur à se repérer. Une colorisation générale dans les tons orangés pour l’histoire se déroulant dans les années 80 et dans les tons bleus pour les années 90. Une astuce technique sympa pour éviter de perdre le lecteur.

L'Avis des Bulles

 Juin 2018

Un travail totalement maitrisé offrant matière à réflexion

Une histoire très riche Primé en Espagne, cet album dissimule derrière un pitch assez passe-partout de petits trésors de délicatesse voire de philosophie. (…) Une belle leçon d'écoute de soi, de foi et de ténacité servie par des personnages extrêmement bien écrit, des dialogues intérieurs d'une grande finesse ainsi que de solides réflexions sur la famille et la création. Un subtil travail des plans Visuellement, Naufragés est marqué par l'adoption d'un code de couleurs indiquant la temporalité : chaudes pour les années étudiantes des personnages, froides pour leur vie de jeunes adultes. (…) Mais c'est surtout le travail des angles qui rend ces images si marquantes. (…) Un travail totalement maitrisé offrant matière à réflexion.

Radio Pulsar

18 juin 2018

Chronique du roman graphique Naufragés, une histoire de la génération Y dans l'émission X-Bulles

Pour voir la vidéo :

Avis des lecteurs

Commentaires (0)