le livre Paris-Venise - Allary Éditions Florent Oiseau
16,97 €
16,97 €
Quantité
  Derniers articles en stock

Coup de coeur

Pages:240
Éditeur:Allary
(0/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Roman, il est tranquille, sans vocation mais il est sympa. D’ailleurs tout le monde se livre, se confie à lui. Ce drôle d’oiseau commence un nouveau boulot sur la ligne de train Paris-Venise et, à l’origine, il est plutôt du genre consciencieux et honnête, mais voilà…

Nous embarquons pour 240 pages d’allers-retours entre les deux villes, avec à bord, des salariés véreux et des voyageurs à problèmes. Et puis il y a la mystérieuse Juliette qui motive le couchettiste…

Comme toujours avec Florent Oiseau, on ricane dès les premières pages. Comme souvent aussi, on s’attache terriblement à ce personnage principal, un loser romantique. Mais les seconds rôles ne sont pas en reste, des individus tous aussi loufoques les uns que les autres ! C’est simple mais bon, à lire le temps d’un voyage pour ne pas voir passer le trajet !

FRAGMENT

« Je travaille pour une compagnie ferroviaire privée. Sur le Paris-Venise, de nuit. C’est la ligne la plus en retard d’Europe, même les trains qui arrivent de Bucarest sont plus fiables. (…) Il m’arrive de rester vingt heures dans le train pour un seul et unique trajet. Parfois plus. Avec les passagers qui râlent et te considèrent comme le responsable, comme si t’avais saboté le train toi-même pour les faire chier et leur faire rater leur correspondance pour Angers. Quand c’est comme ça, j’ai trouvé la parade.

- J’entends bien. Je suis désolé, madame… Il s’agirait d’un accident de personne. Une poussette qui serait tombée sur les voies… On parle même de jumeaux, mais on attend la confirmation. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Train-couchette – humour - petits boulots – démerde – clandestins - arnaques

ATOUTS

L’art des tournures – les situations loufoques – l’auteur a travaillé en tant que couchettiste sur cette ligne… on sent le vécu !

MOOD

À lire évidemment dans le train, le risque est de réveiller le voisin en rigolant à la lecture

À NOTER

Paris-Venise a été finaliste du Prix Orange du livre. 

Florent Oiseau est né en 1990 à Montfermeil et vit à Paris. Il a été pompiste, chômeur, barman, plongeur, réceptionniste de nuit, ouvrier dans une usine à pain, crêpier et couchettiste sur le Paris-Venise.

Son premier roman, Je vais m’y mettre (2016), a été désigné « livre le plus drôle de l’année » et a reçu le Prix Saint-Maur en poche. Paris-Venise (2018) et Les Magnolias (2020) ont été finalistes du Prix Orange du livre. Les Magnolias a aussi été sélectionné pour le prix de la Vocation, le prix du roman qui fait du bien de Fontvieille, le prix France Bleu Pages des libraires, et le prix des lecteurs en Erdre. Les Fruits tombent des arbres (2021) a reçu le prix du roman qui fait du bien de Fontvieille. Son dernier roman Tout ce qui manque a été publié en août 2023 chez Allary.

Détails du produit

Paris-Venise - Allary Éditions

Fiche technique

Pages
240
Éditeur
Allary

La presse en parle

L'obs

Florent Oiseau c’est l’écriture dans le sang et la vanne au bord des lèvres. Il arrive à nous passionner avec cette histoire, ça doit s’appeler le talent !

Le figaro magazine

Il devient ardu de savoir quoi acheter en librairie pour lire tout en riant à gorge déployée. Florent Oiseau pourrait bien être la solution.

L'express

Par la grâce de son narrateur, doté d’un formidable sens de l’autodérision et prompt à filer des métaphores désopilantes, l’humour le dispute à l’ironie au gré de chaque voyage.

L'ivresse littéraire

Dans ce roman bourré d'humour, Florent Oiseau nous embarque au cœur d’un presque huis-clos entre des passagers pas toujours en règle et des employés un peu loufoques. Un train dans lequel on n’a pas vraiment envie de monter… Ni de dormir. (...) Et pourtant Paris-Venise c’est toute une ambiance qui enveloppe instantanément le lecteur. Un peu tamisée, surtout agitée. Ne vous attendez pas à arpenter Venise, tout se passe entre les wagons ou presque. Et cet humour bien dosé, un peu impertinent, n’est pas seulement là pour divertir. Il est aussi là pour pointer du doigt les aspérités de notre société, faire passer la pilule. (...) Paris-Venise c'est une galerie de personnages hauts en couleur, attachants, parfois naïfs (surtout lorsqu’il est question d’amour), un portrait extrêmement moderne de notre génération Y, sous une plume qui l’est tout autant. On pense passer un petit moment de détente tranquillement dans un train au ralenti et puis bam ! On se prend une bonne réplique bien brute de décoffrage en plein visage. Assez kiffant comme dirait sûrement Roman.

Avis des lecteurs

Commentaires (0)