le livre La Vieille Dame qui voulait se jeter du rez-de-chaussée bruno boniface ateliers henry dougier
15,17 €
15,17 €
Quantité

Coup de coeur

La Vieille Dame qui voulait se jeter du rez-de-chaussée

(5/5)

NOTES DES LECTEURS

NOTRE PITCH

Le docteur Olivier Rougier - le narrateur psychiatre -, CD la cardiologue et une plongée dans le quotidien d’un psy.

Écrit comme une succession de chroniques, ce récit-roman se lit comme on regarde une excellente série. On y croise des patients aux histoires incongrues, les collègues, des gens en vrac. On respire une ambiance d’hôpital, des couloirs, des salles de garde et l’envers du décor. On découvre les interrogations et les épreuves d’un tel quotidien. On sourit, on rit, on s’interroge, on s’inquiète, on pleure parfois.

En fil rouge, des personnages reviennent et on partage avec eux doutes et incertitudes. L’humour parfois cynique nous embarque au fil des pages et à la fin, on est bien triste de quitter cette atmosphère qui nous est finalement assez méconnue.

Un excellent moment au royaume des fêlures.

FRAGMENT

« Le même soir, je suis invité à la fête que donne un ami pour ses cinquante ans. Comme souvent, mon métier suscite une certaine curiosité. À ce jeune homme qui me demande si j’analyse tout ce qu’il dit, quand en vérité je ne l’écoutais pas vraiment, je réponds que si j’étais proctologue, je n’introduirais pas un index dans le derrière de chaque convive. Sa copine s’esclaffe, un peu trop d’ailleurs ; lui, non. »

LES MOTS QUI VIENNENT

Psy – hôpital – empathie – fêlure – démons

ATOUTS

Le ton – les coulisses d’un psy – les chutes savoureuses

MOOD

À la place d’une série Netflix

Né en 1961 à Rouen, Bruno Boniface est médecin. Il exerce la psychiatrie dans un hôpital parisien. La Vieille Dame qui voulait se jeter du rez-de-chaussée est son premier roman.

Détails du produit

La Vieille Dame - Ateliers Henry Dougier

Fiche technique

Pages
206
Éditeur
ateliers henry dougier

La presse en parle

L'express

26 juil. 2019

L’ordinaire d’un psychiatre romancé avec humour.

Elle

Tantôt dans le décor de l’hôpital, où "le psy" a un statut tellement à part du reste du corps médical, tantôt à son cabinet, tantôt dans sa vie quotidienne, le narrateur brosse joliment l’envers de ce décor, et notamment le fait que les psychiatres, tous comme les infirmières, les médecins et tous ceux dont la vocation vise à soigner les autres, portent en eux une part de la souffrance d’autrui.

La parenthèse psy

mars 2019

Ce bouquin ne s’adresse pas uniquement aux professionnels de la santé, au contraire ! (…) À certains passages du livre, j’ai ri aux éclats quant à d’autres, j’ai été très émue.

Lectures.avec.un.s.

Le narrateur est un docteur en psychiatrie qui peint sa galerie de patients. Hauts en couleurs, attendrissants, écorchés... La palette à taille humaine est large. Souvent, il est simplement "le psy", que ce soit avec ses collègues ou en soirée, parfois, il est cet homme fragile qui n'a pas toutes les réponses mais tente de faire de son mieux, pour les autres et pour lui aussi. Ses confessions, un peu comme des mémoires projettent des ombres et de la lumière, fendent le cœur comme le font vibrer. Trauma intime ou collectif, la galerie des maux de tête se décline sous son regard tantôt bienveillant, tantôt agacé.

Avis des lecteurs

Commentaires (1)
Note: